Home
Site Search  
RSS feed  

News Release Archives

TeachBC
BCTF Online Museum
FacebookTwitterYouTube
BCTF Advantage
 

Linda Thériault, présidente du Syndicat des enseignantes et enseignants du programme francophone de la C-B (SEPF) affirme que la pénurie actuelle d'enseignants en Colombie-Britannique touche particulièrement les écoles du conseil francophone de la province. Le SEPF est le syndicat local francophone de la FECB.

« L'année scolaire est déjà entamée depuis deux mois et les classes dans l'ensemble du Conseil scolaire francophone (CSF) sont toujours en cours de réorganisation », a déclaré Linda Thériault. « Les problèmes d'organisation en cours dans les écoles du CSF sont le résultat d'une action insuffisante du conseil scolaire pour recruter et conserver les enseignants francophones. D'autres conseils scolaires, au printemps et en été se sont mobilisés et ont recruté des enseignants francophones dans les programmes d'immersion. À cause de l'inaction de la direction du conseil scolaire, il manque 50 enseignants dans nos écoles francophones. Cela provoque des perturbations continues pour les enseignants et les élèves.

« Nous avons besoin que le Conseil scolaire francophone prenne des mesures immédiates afin de résoudre la pénurie d'enseignants francophones afin que nous puissions avoir de la stabilité pour nos élèves. »

Le président de la FECB, Glen Hansman, qui a averti le gouvernement que la pénurie d'enseignants représentait une situation de crise depuis des mois, a déclaré que davantage doit être fait pour développer une solide stratégie de recrutement et de rétention.

« Le ministère de l'Éducation a récemment annoncé un groupe de travail sur la pénurie d'enseignants, mais nous ne pouvons pas attendre que ce groupe termine son travail avant que des mesures concrètes soient prises », a déclaré Glen Hansman. « Il est inacceptable que les écoles soient encore en cours de réorganisation alors que l'on est déjà bien avancé dans l'année scolaire. Les conseils scolaires auraient dû faire davantage plus tôt pour s'assurer qu'ils disposaient du nombre approprié de membres du personnel pour satisfaire aux exigences de la restauration du langage concernant la taille et la composition des classes dans le contrat de la FECB. »

Glen Hansman a expliqué que les solutions possibles comprennent des mesures incitatives telles que l'exonération des prêts étudiants, des soutiens professionnels, une aide significative pour les frais de logement et de déménagement et des ajustements des salaires de départ des enseignants qui sont parmi les plus bas du Canada, à l'exception du Québec.

Pour plus d'information, veuillez communiquer avec Linda Thériault, présidente du SEPF, au 604-871-1865 ou à lindatheriault.sepf@gmail.com.

Pour parler à Glen Hansman, veuillez communiquer avec Rich Overgaard au 604-871-1881 ou à rovergaard@bctf.ca.

  • FacebookTwitterYouTube
  • TeachBC
  • BCTF Online Museum
  • BCTF Advantage